Search This Blog

Translate

Facebook

Tuesday, 12 December 2017

Interview with Dr. Laurence Michalak, "Weekly Markets to Informality: Five Decades of Researching Tunisia"

Episode 14

Interview with Dr. Laurence Michalak, 

"Weekly Markets to Informality: 

Five Decades of Researching Tunisia"


A cultural anthropologist, Dr. Laurence Michalak is a specialist in the Arab World, particularly North Africa. Dr. Michalak received his BA from Stanford (1964), MA from the School of Oriental and African Studies of the University of London (1970) and his PhD from the University of California, Berkeley (1983). He was Vice Chair of the Center for Middle Eastern Studies at the UC-Berkeley for 23 years, retiring in 2002. Since, he has taught as a visitor at UC/Berkeley (2003, 2010, 2011) and on Semester at Sea (Fall 2005), has done postdoctoral work in alcohol studies (2002-2004), has directed the Centre d'Études Maghrébines à Tunis (CEMAT), Tunisia (2006-10), and has consulted for the Council for a Community of Democracies. Dr. Michalak’s interests include informal commerce, migration, and economic development. He has edited books on social legislation in the contemporary Middle East and on international migration and social change in the Maghreb. He is currently working on a book about informal commerce in Tunisia.  

On October 5th, 2017, CEMAT Assistant Director Dr. Meriem Guetat interviewed Dr. Michalak on his five decades of research in Tunisia. In this podcast, Michalak discusses his experiences in Tunisia of the 1960s, his early interest in weekly markets, and his current interest in the informal commerce in post-Revolution Tunisia.



Download the Podcast: Feed / iTunes / Podbean

We thank Yesser Jradi for his interpretation of "Narja3lk dima." A talented artist, Yesser is a painter, musician with interests in cinema and theatre. 

Tuesday, 5 December 2017

Commerce transnational et espaces urbains en Algérie

Episode 13

Commerce transnational et espaces urbains en Algérie



L’Algérie est un espace-clé en Méditerranée afin d’observer les réseaux qui se tissent depuis la Chine jusque dans des marchés qui trament l’ensemble des territoires nationaux. La mise en place d’une route commerciale globale reliant différentes places et comptoirs marchands, sur le mode d’une circulation transnationale s’apparente à une nouvelle « route de la soie ». 

Résultat d’une mondialisation discrète (appelée aussi « Globalization from below » ou « mondialisation silencieuse »), cette nouvelle « route de la soie » se matérialise en Algérie par le développement d’un réseau de places commerciales combinant expériences et compétences accumulées durant ces dernières décennies par ces acteurs marchands. De grands marchés urbains et périurbains se constituent reconfigurant la hiérarchie du réseau urbain et la structure interne des villes par la création de rues marchandes et de quartiers commerciaux. Il n’est pas une ville, grande ou petite, qui aujourd’hui ne soit pas dotée de son « marché » de produits d’importations de grande consommation.

Avec ces 40 millions d’habitants et un pouvoir d’achat en progression constante, l’Algérie est devenue un important marché de biens de consommation liée à l’essor de ce commerce transnational. 
D’abord confinés à la périphérie des villes et souvent de manière « informelle », ces marchés du commerce transnational vont progressivement s’introduire dans les tissus urbains, s’installant dans les quartiers péricentraux, les anciens faubourgs coloniaux et dans les quartiers nouvellement urbanisés, créant de nouveaux « territoires mondialisés de la consommation » (mall et centres commerciaux).

Dans cet épisode, Dr. Saïd Belguidoum, sociologue à Aix Marseille Université et chercheur à L'IREMAM / CNRS répond aux questions suivantes: Qui sont ces nouveaux acteurs de la mondialisation discrète ? Comment les enjeux urbains et les reconfigurations en cours sont aujourd’hui liés à ces dynamiques commerciales (foncier, gouvernance urbaine)? Comment les modes de vie et l’usage des espaces publics en sont impactés ? 

Cette conférence est co-organisée par le Centre d’Études Maghrébines en Algérie (CEMA) et le Centre de Recherche en Anthropologie Sociale et Culturelle (CRASC), dans le cadre du cycle de conférences « Espaces et Territoires au Maghreb ». Elle a eu lieu le 25 octobre 2017 au CRASC. Pr. Sid Ahmed Souiah, géographe, Université d’Oran 2 a modéré le débat.



Download the Podcast: Feed / iTunes / Podbean

Nous remercions Dr. Tamara Turner, Ethnomusicologue et chercheure à Max Planck Institute for Human Development, Center for the History of Emotions pour son interprétation de Sidna Boulal du répertoire du Diwan Hausa ( Hausa sug).

Tuesday, 28 November 2017

Villes et mouvements sociaux au Maroc

Episode 12

Villes et mouvements sociaux au Maroc


Dr. Abderrahmane Rachik, sociologue, urbaniste à la Faculté de gouvernance, des sciences économiques et sociales de Rabat, et chercheur associé au Centre marocain des sciences sociales, intervient dans cet épisode sur la thématique « Villes et mouvements sociaux au Maroc ». Après un survol historique de l’évolution des espaces urbains au Maroc, de l’époque coloniale à nos jours, Dr. Rachik explique comment le Maroc a subi le phénomène de l’urbanisation à partir de 1917, date du premier plan qui régit les grandes villes marocaines jusqu’à aujourd’hui. Ce plan qui date d’un siècle se caractérise par son aspect zonal consistant à découper la ville en plusieurs zones qui s’articulent autour d’une zone centrale où se concentrent tous les pouvoirs. L’on trouve pour le cas de Casablanca, une zone résidentielle située à l’ouest de la ville, une zone industrielle et ouvrière à l’est et une zone de l’habitat indigène au sud. Ce modèle de ville est essentiellement l’œuvre du Général Lyautey.

Après l’indépendance du Maroc, le schéma colonial de la ville sera reproduit et perpétué jusqu’en 1973, l’année qui verra la mise en place du Ministère de l’habitat et de l’urbanisme qui se donnera pour tâche principale la gestion raisonnée du tissu urbain en rapport avec le lien social. Mais l’appel des syndicats marocains à une grève générale en 1981 après l’augmentation massive des prix des denrées alimentaires et la répression sanglante qui s’en est suivie, ont mis au jour une inadéquation flagrante entre la population marocaine et les espaces urbains qui la contiennent.

Après l’explosion des différentes émeutes au Maroc (1981, 1984 et 1990), la conquête pacifique de l’espace public urbain devient subitement un enjeu politique de taille. Depuis, la politique ne se déroule plus seulement dans les sphères conventionnelles. Elle se fait également dans la rue. Pour illustrer cette métamorphose socio-urbaine, Dr. Rachik met l’accent sur le cas des événements de 2005, résultat des actions collectives des différents mouvements sociaux dans l’espace public (sit-in, manifestation, marche, etc.) estimées à environ 700 protestations, soit une moyenne de deux sit-in par jour. Ce chiffre passe de 5.000 actions en 2008 à 6.438 en 2009 pour atteindre 8.600 en 2010 et plus de 18.000 actuellement, soit 50 protestations collectives par jour.

La conférence de Dr. Abderrahmane Rachik est programmée dans le cadre du cycle de conférences « Espaces et Territoires au Maghreb », co-organisé par le Centre d'Études Maghrébines en Algérie (CEMA) et le Tangier American Legation Institute for Moroccan Studies (TALIM). Elle a eu lieu le 22 octobre 2017 à Oran, Algérie. Pr. Abdelkader Lakjaa, Sociologue à l'Université d'Oran 2 Mohamed Ben Ahmed a modéré cet évènement.



Download the Podcast: Feed / iTunes / Podbean
 
Nous remercions Mohammed Boukhoudmi pour son interprétation de Elli Mektoub Mektoub, dans l'introduction et la conclusion de ce Podcast.

Tuesday, 21 November 2017

Operation Torch: North Africa and the Allied Path to Victory

Episode 11 

Operation Torch: North Africa and the Allied Path to Victory  


In this podcast, independent scholar and naval historian Vincent O’Hara presents his award-winning book, Torch: North Africa and the Allied Path to Victory (Naval Institute Press, 2015). Operation Torch (November 1942), was an US-UK joint-amphibious invasion of five landings in North Africa: Port Lyautey, Fédala, and Safi in Morocco; and Oran and Algiers in Algeria. Though overshadowed by other major campaigns during the Second World War, Operation Torch was an exceptional turning point on the Western European front.

It stands out as a surprise (and rushed) invasion of a neutral nation (Vichy France owned Algeria and controlled Morocco at the time), failed to relieve pressure from (then) beleaguered Soviet forces at the Battle of Stalingrad, and failed to achieve its short-term goals. Operation Torch successfully, however, brought France back into the Allied camp, provided a template for intense American and British military cooperation, and served as a model for amphibious doctrine. Combined, O’Hara persuasively argues, Operation Torch radically affected the war’s outcome to the advantage of the Allies.

The lecture was recorded at the Centre d’Études Maghrébinesen Algérie (CEMA), on the 75th anniversary of Operation Torch (7 November 2017), in Oran, Algeria. His Excellency John P. Desrocher, Ambassador of the Embassy of the United States of America in Algeria, moderated the lecture.



Download the Podcast: Feed / iTunes / Podbean

We thank Mr. Souheib Zallazi, (student at CFT, Tunisia) and Mr. Malek Saadani (student at ULT, Tunisia), for their interpretation of el Ardh Ardhi of Sabri Mesbah, performed for the introduction and conclusion of this podcast. Souheib on melodica and Malek on guitar.
 

Monday, 13 November 2017

L'UDMA et les UDMISTES, Contribution à l’histoire du nationalisme algérien

Episode 10

  L'UDMA et les UDMISTES, Contribution à l’histoire du nationalisme algérien

 
Dans cet épisode, Dr. Malika Rahal, historienne, chercheure à l'Institut d'Histoire du Temps Présente-CNRS, et auteure du blog Textures du temps: Algérie contemporaine, présente son dernier ouvrage, L’UDMA et les Udmistes. Contribution à l’histoire du nationalisme algérien (Barzakh, 2017). Il s’agit de revenir sur dix années d’expérience partisane, entre Seconde Guerre mondiale et Guerre d’Indépendance. L’Union démocratique du Manifeste algérien a été fondée en 1946 par Ferhat Abbas, et a connu une décennie de vie politique active avant de se rallier au Front de Libération nationale en 1956. On verra que le parti a connu une véritable activité militante développée autour d’un programme de République algérienne démocratique et sociale, avec des activités de formation, de mobilisation, d’organisation souvent très proches de l’Association des Ulama. Alors que se développent plusieurs partis concurrents (UDMA, PCA et MTLD de Messali Hadj), la rivalité MTLD-UDMA est l’articulation centrale de l’organisation d’une scène politique pluripartisane.

Dans cette épisode, Dr. Malika Rahal examine également les spécificités de la vie politique à Oran durant cette période : dans cette ville où la population colonisée est reléguée à l’extérieur du centre-ville, la section de l’UDMA apparaît plus populaire et plus militante que dans d’autres villes. Ailleurs, le lieu nodal du parti est le cercle où on lit le journal, boit du café, et parle de politique. C’est un lieu exclusivement masculin. En revanche à Oran, les lieux sont multiples, et ils incluent un simple local, où la mixité est rendue plus facile notamment pour les plus jeunes. Cette section, très dynamique, est aussi terriblement contestataire.

La conférence de Dr. Malika Rahal est programmée dans le cadre du cycle de conférences « Histoire du Maghreb / Histoire au Maghreb », organisé par le Centre d'Études Maghrébines en Algérie (CEMA). Elle a eu lieu le 11 octobre 2017 à Oran, Algérie. Pr. Hassan Remaoun, Sociologue à l'Université d'Oran 2 Mohamed Ben Ahmed et chercheur associé au Centre de Recherche en Anthropologies Sociale et Culturelle (CRASC) a modéré cet évènement.



Download the Podcast: Feed / iTunes / Podbean

Nous remercions Dr. Jonathan Glasser, anthropologue culturel au College of William & Mary, pour son istikhbar in sika à l'alto pour l'introduction et la conclusion de ce podcast.

Sunday, 12 November 2017

Poetry Slam Evening قعدة مع منعم الصلامور

Episode 9

Poetry Slam Evening

قعدة مع منعم الصلامور 

 

عبد المنعم البوديابي المعروف بمنعم الصلامور، مغربي زاد في طنجة عام 1992. تقني متخصص في الشبكات المعلوماتية، عضو في لجنة تحكيم الصلام للمدارس بطنجة الي تنظمها المدرسة الفرنسية بطنجة. من مؤسسي الكولكتيف : الفرقة الي تعاون باش توصل الصلام للناس عن طريق ورشات في المدارس و المؤسسات. منعم بدا حياتو الفنية في 2005 بكتابة الراب،  في 2007 دار الغنية تاعو اللولة و في 2013 بدا صلام مع جماعة كافي صلام طنجة لي كان الكافي صلام اللول في المغرب كامل. لعب في كثر من 50 سهرة محليا و دوليا كيما عيد الصلام اللول و الزاوج و الثالث ،الصلام في السجن، الدخلة بكتاب اللول والزاوج والثالث في طنجة. شارك تاني في المهرجان الوطني الثاني للشعر و الزجل ، و الحدث الدولي ل 100000 شاعر من اجل التغيير في العالم. منعم عندو بزاف الصلامات لي مشهورين ومحبوبين منهم : العربارجة , بلادي فوبي , كولورادو٠٠٠
في هاد البودكاست منعم يسمعنا شوي من الصلامات تاوعوالي يهدر فيها علا مواضيع مختلفة
هاذي الحلقة تسجلت في 30 سبتمبر  2017 و تندارج في الحدث لي نظمو المعهد الامريكي للدراسات المغربية بطنجة
 "Poetry Slam Evening"



Download the Podcast: Feed / iTunes / Podbean


We thank Dr. Tamara Turner, Ethnomusicologist and Research Fellow at the Max Planck Institute for Human Development, Center for the History of Emotions, for her interpretation of Natiro/ Ya Joro, from the Hausa repertoire of diwan.

Tuesday, 7 November 2017

Évolution du discours sur les Berbères et catégorisation sociale dans les sources textuelles de l'occident musulman (IXe-XVIe siècles)

Episode 8

Évolution du discours sur les Berbères et catégorisation sociale dans les sources textuelles de l'occident musulman (IXe-XVIe siècles)



Dans cet épisode, Pr. Allaoua Amara, Historien, Université Islamique Emir Abdelkader de Constantine, nous montre que l’origine du peuplement de l’Afrique du Nord a fait l’objet d’un large débat historiographique. Les auteurs médiévaux de langue arabe ont utilisé plusieurs dénominations pour désigner les populations présentes au Maghreb au moment des conquêtes omeyyades. Cependant, c’est le mot barbar qui a pu être conservé pour dénommer toutes ces populations après un long processus de catégorisation sociale.

Après l’avoir utilisé pour désigner les communautés schismatiques ou rebelles contre l’ordre califal, l’emploi du mot barbar a été étendu pour englober des communautés dont les traits communs sont linguistiques. A partir du XIIe siècle, la catégorisation de ces anciennes communautés du Maghreb a commencé à faire l’unanimité parmi les auteurs de langue arabe. Une lecture critique du discours historique est capable de mettre en exergue l’évolution de cette catégorisation de la période médiévale.

La conférence de Pr. Allaoua Amara est programmée dans le cadre du cycle de conférences « Histoire du Maghreb / Histoire au Maghreb », organisé par le Centre d’Études Maghrébines en Algérie (CEMA). Elle a eu lieu le 3 octobre 2017 au CEMA, Oran. Dr. Saddek Benkada, historien et maître de recherches au Centre de Recherche en Anthropologie Sociale et Culturelle (CRASC) a modéré cet évènement.


Download the Podcast: Feed / iTunes / Podbean

We thank Dr. Tamara Turner, Ethnomusicologist and Research Fellow at the Max Planck Institute for Human Development, Center for the History of Emotions, for her interpretation of Sidna Ali, from the Diwan repertoire.

Tuesday, 31 October 2017

Démographie et Développement en Algeria

Episode 7
Démographie et Développement en Algerie


Un lien a toujours été établi entre démographie et développement en des termes selon lesquels la démographie entretiendrait des liens directs avec le développement, c’est ainsi que, depuis plus d’un siècle, les populations du Sud sont confrontées à la culpabilité d’être, par des taux de fécondité importants, à la source du sous-développement et de la pauvreté qu’elles connaissent. Car ces populations, par leur comportement procréatif, mettraient en crise les politiques de développement de leurs gouvernements. Dans ce Podcast, Pr. Fatma Oussedik, sociologue à l’Université d’Alger 2 et chercheure associée au Centre de Recherche en Économie Appliquée du Développement, a choisi de déconstruire les termes démographie et développement pour les situer dans le contexte algérien. Dans ce but, elle a pris le soin de conduire ce débat en replaçant les enjeux auxquels est confronté l’Algérie dans un cadre plus large, celui du continent africain auquel elle appartient.

Pour ce faire, elle s’est intéressée à trois aspects incontournables de cette problématique : Tout d’abord, un État des lieux où elle revient sur la périodisation de la politique de la population en Algérie. Ensuite, elle a présenté quelques réflexions d’experts dans le domaine du développement et de la démographie. Enfin, elle a proposé quelques pistes de réflexions issues d’une pratique du terrain algérien et de l’étude des comportements des familles en Algérie. Ces réflexions d’une pratique de sociologue tentent de saisir les rationalités sociales et les logiques régionales en mettant le fonctionnement des familles au centre du débat.

La conférence de Pr. Fatma Oussedik est programmée dans le cadre du cycle de conférences « Espaces et Territoires au Maghreb », organisé par le Centre d’Études Maghrébines en Algérie (CEMA). Elle a eu lieu le 28 septembre 2017 au CEMA, Oran. Pr. Mohmamed Mebtoul, Sociologue à l'Université d’Oran 2 et chercheur associé au GRAS a modéré cet évènement.

 


Download the Podcast: Feed / iTunes / Podbean


We thank Dr. Tamara Turner, Ethnomusicologist and Research Fellow at the Max Planck Institute for Human Development, Center for the History of Emotions, for her interpretation of Sidna Boulal, from the Hausa repertoire of diwan (Hausa sug).

Tuesday, 24 October 2017

Les événements d’Avril 1947 : Une perspective espagnole

Episode 6

Les événements d’Avril 1947:

Une perspective espagnole


Pr. Bernabé Lopez Garcia, Professeur émérite d’études islamiques à l’Universidad Autónoma de Madrid, présente une communication sur la crise provoquée par les discours prononcés par le Sultan Mohammed Ben Youssef (Roi Mohammed V) et la princesse Lalla Aicha Alaoui, les 10-11 avril 1947 à la zone internationale de Tanger. Prononcés dans une cité gérée par un consortium international, et revendiquée par les nationalistes espagnols et ceux de l’Istiqlal, ces discours, plaidant pour un Maroc indépendant et unifié, ont encouragé le mouvement national et envoyé des ondes de choc à travers la communauté internationale, conduisant ainsi au rappel du Général français Eirik Labonne et son remplacement par Alphonse Juin en mai de la même année. La conférence du Pr. Lopez Garcia s’appuie essentiellement sur les archives consulaires espagnoles de la zone internationale de Tanger.

Cette conférence est enregistrée à Tangier American Legation Institute for MoroccanStudies (TALIM), le 6 avril 2017, Tanger, Maroc.

 
 
Download the Podcast: Feed / iTunes / Podbean

We thank Dr. Jonathan Glasser, Cultural Anthropologist at the College of William & Mary for his istikhbar in sika on viola for the introduction and conclusion of this podcast.

Tuesday, 17 October 2017

Interview with Nadia Marzouki

Episode 5

Interview with Nadia Marzouki:

Islam: An American Religion 

[in English]


 

Dr. Nadia Marzouki is a Lecturer in Law at Yale Law School and a Research Fellow at the Centre National de la Recherche Scientifique in Paris. Her work examines public controversies about Islam in Europe and the United States. She is also interested in debates about religious freedom and democratization in North Africa. She is the author of Islam: An American Religion (Columbia University Press, 2017). She coedited with Olivier Roy and Duncan McDonnell, Saving the People, How Populists Hijack Religion (Oxford University Press, 2016).
 
In this Podcast, CEMAT Director, Dr. Laryssa Chomiak, interviews Dr. Nadia Marzouki about her recent book, as well as public debates over religion and public space in the United States, North Africa, and beyond. The recording is part of the Contemporary Thoughts discussion series and was recorded at the Centre d’Études Maghrébines à Tunis (CEMAT), on 03 October 2017, in Tunis, Tunisia. 



Download the Podcast:  Feed iTunesPodbean

Music performed for the introduction and conclusion of this podcast were captured live, on Avenue Bourguiba, in Tunis, Tunisia.
 

Tuesday, 10 October 2017

Well-Being in Algeria: Findings from the 2017 World Happiness Report

Episode 4

Well-Being in Algeria: 

Findings from the 2017 World Happiness Report

[in French]


Dr. Habib Tiliouine, Professor of Psychology at University of Oran 2 Mohamed Ben Ahmed and contributor to the World Happiness Report, discusses Algeria’s 2017 ranking: first on the African continent, and sixth in the MENA region. Comparing survey data results from participating countries in those regions, Prof. Tiliouine and colleagues found a strong negative association between perceptions of lived poverty and perceptions of well-being. For Algeria, Prof. Tiliouine underscores, the findings reveal the widespread popularity of social distribution and welfare programs unavailable elsewhere in the region.

The lecture was recorded at the Centre d’Études Maghrébines en Algérie (CEMA), on 9 May 2017, in Oran, Algeria. Dr. Mourad Moulai Hadj, Professor of Sociology at the University of Oran 2 Mohamed Ben Ahmed / Associate Researcher at the Centre de Recherche en Anthropologie Sociale et Culturelle moderated the lecture.



Download the Podcast:  Feed  iTunes Podbean

We thank Mohammed Boukhoudmi for his interpretation of Elli Mektoub Mektoub, performed for the introduction and conclusion of this podcast.
 

Tuesday, 3 October 2017

The Saharan Diaspora and the end of Roman North Africa



Episode 3
       The Saharan Diaspora and the end of Roman North Africa 
  [in French]


Although there is not much doubt that, in the early fifth century, Roman North Africa was having to defend itself from attacks by 'Moors,' there is little agreement on just who these 'Moors' actually were, and where they came from. In this podcast, Dr. Elizabeth Fentress, Archaeologist, Honorary Visiting Professor at University College London, and creator of Fasti Online presents an article co-written with University of Oxford Archaeologist, Prof. Andrew Wilson. In the work, they argue that the attacks were coming from the Saharan tribes who arrived in the Hodna and the Aurès mountains from the oases to the south, or the Saharan Atlas. Evidence for their settlement in the Tell comes from Saharan-type tombs found over the remains of Roman sites from the region of Cirta all the way to the Rif, and from the distribution of the so-called 'Zenatic' languages, which seem to have formed a uniform group as late as the fifth century AD, spread from the Aurès to the Atlantic coast. A letter from St. Augustine makes explicit reference to the destructive nature of these incursions. An examination of the history of the kingdom of the Garamantes in the Fezzan shows the sort of ecological constraints that may have conditioned this northward movement of Berber tribes. 

The lecture, part of the Saharan Lectures series, was co-organized by the Centre d'Études Maghrébines en Algérie (CEMA) and the Centre de Recherche en Anthropologie Sociale et Culturelle (CRASC), and given at CRASC in Oran, Algeria on 10 September 2017. Dr. Dida Badi Ag Khammadine, Anthropologist from the Centre National de Recherches Préhistoriques, Anthropologiques et Historiques (CNRPAH) moderated the lecture.



Download the Podcast:  Feed  / iTunes / Podbean

We thank Dr. Jonathan Glasser, Cultural Anthropologist at the College of William & Mary for his istikhbar in sika on viola for the introduction and conclusion of this podcast.

Monday, 25 September 2017

Volubilis: Between Romans, Awraba and Idris I



Episode 2

       Volubilis: Between Romans, Awraba and Idris I 

[in English]

 

Volubilis is famous for its mosaics and its bronze statues, but its medieval past is much less well known. In this lecture, Dr. Elizabeth Fentress, Archaeologist, Honorary Visiting Professor at University College London and creator of Fasti Online discusses findings from excavations carried out between 2000 and 2005 by the Moroccan Institut National des Sciences de l'Archéologie et du Patrimoine and University College London. Seeking to understand the medieval period, during which we know that Idris I, the founder of the Idrisid dynasty, was based at the site then known as Walili, the excavations revealed two remarkable building complexes, both of the late eighth century. One was a Berber town, with stone-built, rectangular houses, and the other the headquarters of Idris, composed of large courtyard structures built around one of the earliest bath buildings, or hammams, in North Africa. This podcast describes the excavations in detail, and concentrates on the differences between those two communities. It should be listened to with the slides (below), which are essential to understanding the site. 

The lecture, part of the Languages & Societies in the Maghrib lecture series, was recorded for the Centre d'Études Maghrébines en Algérie (CEMA) in Algiers, Algeria on 12 September 2017.



Download the Podcast:  Feed  / iTunes / Podbean

We thank Dr. Jonathan Glasser, Cultural Anthropologist at the College of William & Mary for his istikhbar in sika on viola for the introduction and conclusion of this podcast.

All Podcasts