Search This Blog

Translate

Facebook

Monday, 14 February 2022

En hommage à feu Omar Carlier (Décédé le 22 octobre 2021): Fabriquer une élite intellectuelle en situation coloniale. Le cas de l’hypokhâgne d’Alger 1929-1961

Episode 134

En hommage à feu Omar Carlier (Décédé le 22 octobre 2021):

 Fabriquer une élite intellectuelle en situation coloniale. Le cas de l’hypokhâgne d’Alger 1929-1961


Dans ce podcast, feu Omar Carlier, Professeur émérite d’Histoire à l’Université Paris VII et Chercheur associé au Centre de Recherche en Anthropologie Sociale et Culturelle, Professeur à l’Université d’Oran de 1969 à 1993, a exposé pour la première fois son travail de recherche en cours, dédié à l’histoire de l’Hypokhâgne d’Alger, un moment clé de la formation d’une élite intellectuelle en situation coloniale (1929-1961). L’Hypokhâgne est une Classe de Lettres supérieures au Lycée Émir Abdelkader (Ex. Bugeaud) à Alger. Son intérêt, qu’il dit tardif, pour cet objet est né après avoir découvert que son amie et collègue Fanny Colonna est passée par l’Hypokhâgne d’Alger (1953-1954).  Peu de temps après, il découvrira que d’autres chercheurs et écrivains de renom sont issus de cette Classe de Lettres supérieures à l’instar d’Albert Camus (Promotion 1932-1933), Jacques Derrida (Promotion 1948-1949), Fatima Zohra Imalayene, Alias Assia Djebar (Promotion 1953-1954), Claude Cohen Tannoudji et bien d’autres.

Pr. Carlier est revenu, avec beaucoup de détails, sur les choix méthodologiques qui étaient les siens pour interroger cet objet atypique en expliquant pourquoi et comment il s’est servi de l’Hypokhâgne d’Alger comme une entrée d’analyse de la société algérienne en situation coloniale. En filigrane de son exposé, il a retracé l’évolution du champ culturel algérien, surtout dans ses expressions littéraire, artistique et musicale, et l’histoire de quelques figures emblématiques ayant marqué ce champ culturel.

Toute une communauté de savoir, unie par de solides liens de sociabilité, est née de cette Hypokhâgne d’Alger. A l’occasion de cette conférence, Pr. Carlier a invité les jeunes chercheurs à explorer ces objets/expériences méconnus qui ont été à l’origine d’une élite intellectuelle qui a marqué d’une empreinte indélébile l’histoire de l’Algérie.

Pr. Carlier a restitué les résultats de son travail de recherche, ou peut-être une partie de ces résultats, dans une contribution intitulée « La khâgne d’Alger et le devenir d’une élite intellectuelle » parue en 2019 dans Mélanges en l’honneur de Gilbert Meynier (Éd. L’Harmattan), un ouvrage dirigé par Pr. Tahar Khalfoune.

Les débats de cette conférence, qui fait date, ont été modérés par feu Hadj Miliani (décédé le 02 juillet 2021), Professeur de littérature à l’Université de Mostaganem, Chercheur associé au Centre de Recherche en Anthropologie Sociale et Culturelle à Oran, fondateur et animateur du Ciné-Pop d'Oran (1973-1987), membre du conseil scientifique du CEMA, membre du collectif de la revue Voix-Multiples (1981-1989), Commissaire du Festival du raï (2006-2007), responsable du pôle Ouest de l'École Doctorale Algéro-Française de Français (2004-2012) et responsable de la partie algérienne du réseau Langue Française et Expressions Francophones.

 

Cet episode s'inscrit dans le cadre du cycle de conférences « Histoire du Maghreb, histoire au Maghreb ». Il a été enregistré le 31 octobre 2018 au Centre d'Études Maghrébines en Algérie (CEMA). 




Download the Podcast:  Feed  iTunes  / Podbean

Musique de Mohamed Iguerbouchene: Senif isevragh felakh.

Réalisation et montage: Hayet Lansari, Bibliothécaire / Chargée de la diffusion des activités scientifiques (CEMA). 
__________________________________________________________________________________________________

Bibliographie suggérée

 

Carlier, O. 2020. Hirak : un mouvement socio-politique inédit et inventif. Temps suspendu et/ou en devenir », Insaniyat, 87, 13-45.

______. 2019. La khâgne d’Alger et le devenir d’une élite intellectuelle. In Tahar Khalfoune, Mélanges en l’honneur de Gilbert Meynier. Paris : L’Harmattan.

______. 2018. Devenir historien de l’Algérie : apprendre, explorer, transmettre, entre les deux rives. In Morgan Corriou et M’Hamed Oualdi (éd.), Une histoire sociale et culturelle du politique en Algérie et au Maghreb : études offertes à Omar Carlier, p. 9-36, Paris : Publications de la Sorbonne.

______. 2012. Retour vagabond sur une traversée de la mer. In Jean-Robert Henry et Jean-Claude Vatin (éd.) Le temps de la coopération. Sciences sociales et décolonisation au Maghreb, p. 81-108, Karthala-IREMAM, 2012.

______. 2010. Corps du pouvoir et habits de l’Etat : la construction vestimentaire du leadership dans le Maghreb contemporain. In La réforme de l’Etat dans le monde musulman méditerranéen à partir de l’exemple du Maghreb, (19e-20e), IRMC-L’Harmattan.

______. 2008. Medina and modernity. The emergence of muslim civil society in Algiers between the two world wars. In Zeynep Celik and Julia Clancy Smith, ed., Walls of Algiers. Narratives of the city thropugh texte and imageWashington Université Press and Getty publications.

______. 2008. Notices : Braudel, Charles-André Julien, Mercier, in Fr. Pouillon (dir.) Dictionnaire des orientalistes de langue française. Paris, IISMM/Karthala.

______. 2007. L’émergence de la culture moderne de l’image dans l’Algérie contemporaine. Société et représentation, n° 24, 321-352.

______. 2006. De Gaulle et Ben Bella. In Thomas Piketty et Claire Andrieu (ed.), Dictionnaire De Gaulle. Paris : Presses de sciences Po.

______. 2004. Le moudjahid, mort ou vif. In Annie Dayan et Lucette Valensi (ed.), Mémoires de la guerre d’Algérie. Paris : Bouchène.

______. 2003. Braudel avant Braudel. Les années algériennes (1923-1932), Insaniyat.

______. 2003. Anti anti-segmentarisme : pour un modèle rectifié. In Lahouari Addi (dir.), L'anthropologie du Maghreb selon Berque, Bourdieu, Geertz et Gellner, actes du colloque de Lyon 21-23 septembre 2001, 17-38. 

______. 2002. Civil war, private violence, and cultural socialization : political violence in Algeria (1954-1988). In Anne Emmanuelle Berger (ed.), Algeria in others’ languages, 81-106.

______. 2002. Créativité associative et contrainte politique : la dynamique de l’immigration algérienne en France dans l’entre-deux-guerres, Migrances, 4° trim, 19-42. 

______. 1999. L'élection présidentielle comme analyseur de la société politique algérienne contemporaine. In Gilbert Meynier (éd.), L'Algérie contemporaine. Bilan et solutions pour sortir de la crise. Paris : L'Harmattan. 

______. 1998. L'espace et le temps dans la recomposition du lien social : L'Algérie de 1830 à 1930 ». In Jocelyne Dakhlia (éd.), Urbanité arabe. Hommage à Bernard Lepetit, p. 149-224, Paris, Sinbad/Actes Sud.

______. 1984. La production sociale de l'image de soi. Note sur la “crise berbériste” de 1949. Annuaire de l'Afrique du Nord, vol. 23, p. 347-371, Paris, Éditions du CNRS.


Hommages:

Lire les textes de Belkacem Benzenine, Didier Guignard, Jean-Robert Henry, Françoise Lorcerie et Benjamin Stora : https://iremam.hypotheses.org/7220#_ftnref1

All Podcasts